L’apport du Cégep de Sainte-Foy dans le développement des compétences professionnelles en intelligence artificielle

Publié le 13 mai 2021 Françoise Cloutier, conseillère pédagogique, Cégep de Sainte-Foy Article

Les avancés dans la recherche en Intelligence artificielle (IA), appuyées par des investissements majeurs des gouvernements pour placer le Québec et le Canada parmi les leaders mondiaux, ont généré un engouement qui s’infiltre dans tous les volets de notre société. S’en est suivie une forte demande pour des professionnels avec des compétences techniques en IA.

La Direction de la formation continue et des services aux entreprises du Cégep de Sainte-Foy, sensible aux nouveaux besoins du milieu de travail, a répondu à l’appel en offrant une attestation d’études collégiales (AEC) de Spécialisation technique en intelligence artificielle.

Un programme complet, d’un bout à l’autre… Le programme de 900 heures est à la fois solide et complet. Il est offert entièrement en ligne, à temps partiel, de soir et de fin de semaine. Cette formule permet aux étudiants de rester en emploi tout en se perfectionnant. Sa durée (deux ans) est relativement courte considérant que le programme couvre toutes les étapes du développement d’un projet en IA, de la mise en place d’un environnement de développement jusqu’à sa mise en production.

Les données Le temps dédié à la collecte, au stockage, à l’analyse et au traitement des données est généralement énergivore dans les projets en IA. Le programme permet aux étudiants de développer l’ensemble de ces compétences et de maîtriser les outils propres à ces étapes… une aide précieuse pour tout projet en IA!

Les outils les plus en demande Amor Amami, professeur au programme et conseiller principal en analytique avancée chez Desjardins, est particulièrement fier de dire que « le programme du Cégep de Sainte-Foy utilise les technologies les plus à jour, notamment en matière de collecte, d’ingestion et gestion de données, tels qu’Apache NiFi, Kafka, MongoDB et Cassandra. Pour la gestion du code source et l’intégration continue, ce sont Git, GitHub, DevOps, Jenkins et CI/CD, MLOps. En ce qui concerne le déploiement et la mise en production des systèmes en IA, nous utilisons Docker et Kubernetes ». Les étudiants développent ainsi des compétences qui sont à la fine pointe de la technologie.

Apprentissage machine… Un autre professeur, Mikaël Swawola, qui agit également comme développeur en intelligence artificielle chez Optel, a développé et enseigne les premiers cours en apprentissage supervisé, non supervisé et apprentissage par renforcement du programme. Il a relevé ce défi avec brio, sachant trouver le bon dosage entre la théorie et la pratique, délimiter ce vaste champ d’expertise, et le vulgariser pour un enseignement de niveau collégial. De son côté, l’enseignant Étienne Larrivée-Hardy, aussi directeur innovation et recherche analytique de Co-operators, a également joué d’astuces pédagogiques pour l’enseignement du cours Algorithmes d’apprentissage profond : « Dans ce cours, les étudiants ont l’occasion de construire des modèles de reconnaissance d’images, d’analyse de textes et même d’explorer un projet personnel dans lequel ils peuvent se concentrer sur des outils qui serviront dans leurs projets personnels ou professionnels ».

Place à l’éthique… Sensible aux impacts de l’IA sur la société et sur l’humain, le Cégep de Sainte-Foy a obtenu que ses étudiants soient admissibles à la bourse offerte par l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA).  Ceci a permis à l’un d’entre eux d’obtenir une bourse pour son projet concernant le réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec.  Les principales notions des volets éthiques et réglementaires font d’ailleurs l’objet d’un cours spécifique. Frédérick Guillot, vice-président associé chez Co-operators, également professeur au programme, commente : « Le volet juridique et éthique couvert dans le programme est très concret, il s’appuie sur des études de cas réels ainsi que sur la législation actuelle ». 

Liens avec le milieu de travail Les rapprochements et échanges avec le milieu de travail sont nombreux grâce à des conférenciers invités provenant d’entreprises renommées en IA.  De plus, le programme inclut un stage pratique de fin d’études de 300 heures. La professeure Virginie Boivin, Cheffe de l’exploitation et cofondatrice de Videns Analytics, ajoute : « cumulés à l’expérience passée des étudiants, les stages leur permettent de comprendre la réalité du secteur et de consolider leurs acquis. Ils sortent ainsi prêts et autonomes pour accompagner les entreprises dans leurs problématiques. »

Les mains dedans Tous les professeurs du programme sont des professionnels œuvrant dans le monde de l’IA. Ils peuvent ainsi parler des enjeux pratiques et partager leurs apprentissages tirés du monde réel. C’est une richesse incomparable pour les étudiants. Par exemple, Pierre-Marc Juneau, ingénieur de procédés, détient une vaste expérience du milieu industriel. Selon lui, « le programme permet aux étudiants de voir différents domaines et industries qui peuvent bénéficier concrètement des avancées en IA. Notamment, l’intelligence artificielle est de plus en plus utilisée afin de modéliser et de contrôler les procédés industriels, dans le but d’optimiser la production et de diminuer la consommation énergétique (empreinte carbone) ». 

La valeur ajoutée Par rapport à des formations universitaires en IA, la formation collégiale place l’accent sur le volet applicatif tout en fournissant les fondements théoriques aux étudiants. La distinction entre le profil d’un technicien en IA et celui d’un universitaire est bien illustrée dans le document informatif ci-joint.  Grâce à leurs vastes compétences techniques, les futurs diplômés apporteront une valeur ajoutée indéniable à tout projet en IA. Frédérick Guillot précise : « Les professionnels techniques en IA ont une contribution unique lorsque vient le temps de mettre en production et de maintenir les systèmes d’intelligence artificielle avec les outils à la fine pointe de la technologie ».

Un collège qui en fait plus Toute l’équipe pédagogique et administrative liée au programme Spécialisation technique en intelligence artificielle demeure à l’écoute des besoins des étudiants et propose des solutions tant pédagogiques que psychosociales pour assurer un équilibre études-travail-famille, la persévérance et la réussite scolaire.

De plus, la Direction de la formation continue et des services aux entreprises du Cégep de Sainte-Foy a innové en offrant sa Session passerelle, donnant la possibilité à des professionnels non informaticiens d’accéder à l’AEC en IA, par le biais d’un outil diagnostique et de cours en autoportant.

Ce contenu partenaire a été produit dans le cadre du projet En route! – La destination carrières en transports électriques et intelligents.

Poursuivre la lecture sur le sujet

Communiqué 20 novembre 2023

Électrifier les talents : nouvelles formations et métiers émergents pour répondre au besoin croissant de l’industrie des transports électriques

Élexpertise – Comité sectoriel de la main d’œuvre de l’industrie électrique et électronique, avec le soutien de Propulsion Québec et la participation du Cégep de St-Jérôme, publie ce jour une cartographie des besoins de formations et des nouvelles compétences des professions liées à la conception et à la fabrication de véhicules électriques.

Lire la suite
Article 9 mars 2023

HOMMAGE AUX FEMMES DANS NOTRE ÉCOSYSTÈME : Portrait de la situation dans le domaine public

Le secteur du transport a longtemps été composé à très grande majorité d’hommes. Depuis une dizaine d’années, les femmes prennent de plus en plus place aux tables de discussion, dans la direction et sur les conseils d’administration de différentes sociétés et organisations phares pour notre écosystème.

Lire la suite
Article 5 janvier 2023

LeddarTech : un logiciel automobile au service des systèmes d’aide à la conduite et de conduite autonome

Basée à Québec, Canada, LeddarTech est une entreprise de logiciels automobiles fondée en 2007 qui développe et propose des solutions de perception complètes permettant le déploiement d’applications ADAS et de conduite autonome.

Lire la suite
Article 14 décembre 2022

Les politiques industrielles traceront-elles l’avenir des industries québécoises ?

L’économie québécoise – et plus largement mondiale – fait face à des enjeux multiples : crise climatique, problèmes d’approvisionnements, pénuries de main d’œuvre, inflation etc. Bien que le Québec regorge de ressources, de savoir-faire et d’expertises, un exercice pour structurer, planifier les actions et développer les activités industrielles est maintenant à l’ordre du jour.

Lire la suite
Article 30 novembre 2022

Construisez l’avenir de la mobilité durable avec nous

Alors que partout dans le monde, les besoins de mobilité ne cessent de croitre, les villes et les pays doivent mettre en place des solutions de transport qui permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les embouteillages, la pollution et les impacts associés sur la santé publique.

Lire la suite
Article 24 novembre 2022

L’Université de Sherbrooke, branchée sur l’innovation

Vous souhaitez réaliser un projet, mais vous manquez de soutien pour y arriver ? Le Groupe de partenariats d’affaires (GPA) de l’Université de Sherbrooke est la ressource clé en matière de recherche et développement pour les entreprises québécoises.

Lire la suite
Article 23 novembre 2022

Mécanique de véhicules lourds routiers – Autobus urbains : Un réel besoin au Québec!

En 2022-2023, le CFP Paul-Rousseau souhaite offrir la toute première cohorte du DEP-MVLR adapté aux autobus urbains.

Lire la suite
Article 22 novembre 2022

Dana fournit des solutions électrodynamiques pour faire progresser la mobilité mondiale et offre une multitude d’opportunités de carrière

Le marché mondial des solutions de mobilité électrique continue de se développer, entraînant une forte demande de technologies innovantes qui permettront d'améliorer la conception, l'efficacité et les coûts des véhicules. 

Lire la suite
Article 22 novembre 2022

Former les techniciens de demain

Depuis 2014 le Cégep de Saint-Jérôme est aux premières loges de l’électrification des transports au Québec. Seul collège offrant un programme de formation en technologie des véhicules électriques, il a fait naître la toute première génération de techniciens spécialisés en conception et fabrication de transports innovants.

Lire la suite
Article 21 novembre 2022

La planification de votre relève passe par Polytechnique, un savoir durable!

Dans le but de former des professionnels responsables, engagés et outillés pour répondre aux besoins de la société, Polytechnique Montréal s’est engagée à renforcer la place du développement durable dans tous ses programmes de formation.

Lire la suite