Stratégie Batteries

Les batteries lithium-ion pour véhicules électriques

Les batteries lithium-ion pour véhicules électriques

Les batteries lithium-ion pour véhicules électriques

Propulsion Québec collabore au développement d’une filière industrielle des batteries lithium-ion pour véhicules électriques (VÉ) puisque celle-ci figure parmi les principales opportunités pour le Québec en cette ère de transition verte de notre économie, et ce, du développement de la filière minière et manufacturière à l’attraction d’investissements étrangers en passant par la compétitivité et le positionnement du Québec sur le marché mondial.

La filière québécoise des batteries lithium-ion

La filière québécoise des batteries lithium-ion

Avec près de 80 joueurs déjà actifs répartis dans tous les maillons de la chaîne de valeur, l’écosystème des batteries lithium-ion ainsi que du recyclage de ces batteries est dynamique et vibrant au Québec. Le renforcement de la filière des batteries lithium-ion est le prolongement logique et stratégique des engagements pris par le gouvernement envers l’électrification à grande échelle de nos transports, en plus de constituer un moteur de développement économique pour le Québec et ses régions.

Il est nécessaire de convenir d’une vision ambitieuse et rassembleuse afin de saisir les opportunités profitables au Québec dans le développement de sa filière des batteries lithium-ion.

LIRE L'ÉTUDE

Le Québec possède tous les atouts!

Le Québec possède tous les atouts!

Le Québec possède tous les atouts!

Parmi ces nombreux atouts, nous comptons plus particulièrement sur ceux listés ci-dessous afin de mener à bien la stratégie Batteries :

Valorisation des minéraux critiques et stratégiques

Valorisation des minéraux critiques et stratégiques

Les appareils et les équipements intelligents, l’aérospatiale, les télécommunications, les énergies renouvelables, le stockage d’énergie, le domaine médical et, bien sûr, l’électrification des transports sont tous des secteurs en pleine croissance pour lesquels un approvisionnement en minéraux critiques et stratégiques (MCS) est indispensable.

Les MCS font désormais partie de notre quotidien et se trouvent dans plusieurs objets courants : pensons par exemple au graphite, au lithium, au cobalt et au nickel nécessaires pour fabriquer les batteries des véhicules électriques ; ou encore aux éléments des terres rares utilisés pour les aimants des moteurs électriques.

La demande de MCS est de plus en plus forte et l’approvisionnement devient un enjeu stratégique pour nombre d’entreprises et d’États. Plusieurs projets de mise en valeur des minéraux critiques et stratégiques sont en cours au Québec.

En savoir plus

Réalisation d’un projet pilote pour la mise en place d’un système de traçabilité pour les minéraux nécessaires à la fabrication des batteries

Réalisation d’un projet pilote pour la mise en place d’un système de traçabilité pour les minéraux nécessaires à la fabrication des batteries

La traçabilité est basée sur l’intelligence artificielle et sur la gestion des données massives. Elle permet de suivre un produit au fil des différentes étapes de transformation pour en garantir la provenance et ses caractéristiques.

Un système de traçabilité permettrait, par exemple, pour un produit donné :

  • de vérifier le respect des normes en vigueur et de principes d’éthique, de gouvernance et de responsabilité sociale ;
  • de contrôler la qualité du produit et d’en optimiser la production ;
  • de gérer son empreinte carbone ou de faire valoir d’autres caractéristiques distinctives pour sa commercialisation.

Un système de traçabilité pourrait éventuellement :

  • attirer plus d’investissements en démontrant le respect des normes en vigueur et des principes d’éthique, de gouvernance et de responsabilité sociale et environnementale sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement d’un produit fait au Québec ;
  • offrir un avantage compétitif aux entreprises québécoises grâce à des produits répondant aux standards « écoresponsables » de plus en plus élevés des utilisateurs finaux ;
  • soutenir des chaînes de valeur complètes, durables et responsables de MCS, à partir de l’extraction des minéraux jusqu’au recyclage.

Le 17 novembre dernier, le Gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de 151 600 $ pour la réalisation d’un projet pilote sur la traçabilité des minéraux pour batteries.

CONSULTEZ LE COMMUNIQUÉ

Développement d’une importante capacité de production de composantes à valeur ajoutée pouvant être intégrées dans les chaînes nord-américaines et européennes de production de VÉ

Développement d'une importante capacité de production de composantes à valeur ajoutée pouvant être intégrées dans les chaînes nord-américaines et européennes de production de VÉ

Développement d’une importante capacité de production de composantes à valeur ajoutée pouvant être intégrées dans les chaînes nord-américaines et européennes de production de VÉ

Misant sur ses forces et atouts uniques, le Québec oeuvre à bâtir un écosystème fort, de l’innovation à la commercialisation, et ayant un pouvoir attractif élevé pour les investisseurs et manufacturiers internationaux qui souhaitent développer en Amérique du Nord une filière des batteries et ainsi alimenter ce prometteur marché qu’est l’électrification des transports.

En partenariat avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation, Investissement Québec, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Hydro-Québec et Ressources naturelles Canada, Propulsion Québec oeuvre à faciliter le maillage essentiel entre les industriels actifs tout au long de la chaîne de valeur et ces acteurs gouvernementaux clés, et ce, de l’extraction minière à l’intégration des batteries dans les véhicules électriques, en passant bien sûr par une gestion responsable des batteries en fin de vie et l’économie circulaire.

Le Québec entend ainsi se positionner stratégiquement à l’échelle mondiale comme une destination de choix pour le développement d’une industrie manufacturière québécoise des TÉI qui rayonnera à l’international.

Pour ce faire, Propulsion Québec concentre ses efforts d’une part sur le développement intégré de la production minière afin de favoriser les activités de transformation des minéraux critiques et stratégiques en matériaux précurseurs pour batteries, et ce, en misant sur le soutien au développement technologique de procédés à empreinte environnementale réduite.

D’autre part, les actions de Propulsion Québec misent sur le développement d’une capacité de production de composantes à valeur ajoutée (cathodes, anodes, cellules, modules, packs) pouvant être intégrées dans les chaînes nord-américaines et européennes de production de véhicules électriques et intelligents.

Développement de la filière circulaire

Développement de la filière circulaire

Développement de la filière circulaire

Chez Propulsion Québec, le développement d’une filière circulaire est une composante incontournable et doit non seulement reposer sur une gestion responsable des batteries en fin de vie, mais aussi sur la réduction des rejets industriels tout au long de la chaîne de valeur par une valorisation maximale de ceux-ci.

Afin d’assurer le développement d’une telle circularité, il importe tout d’abord d’avoir une connaissance fine des flux de matières et des cycles de vie tout au long de la chaîne de valeur, mais aussi d’adopter des mécanismes réglementaires qui encadrent la gestion en fin de vie des batteries, faisant de celles-ci de véritables « gisements urbains » de minéraux critiques et stratégiques.

Condition essentielle de succès : une concertation à l’échelle nord-américaine

Condition essentielle de succès : une concertation à l’échelle nord-américaine

Propulsion Québec est d’avis que l’un des facteurs clés de succès d’une telle filière circulaire, voire le principal facteur de succès, est la concertation requise à l’échelle nord-américaine pour que soient harmonisés les mécanismes de gestion des batteries en fin de vie, de la collecte/tri à l’échelle locale/régionale jusqu’à la mutualisation des étapes de recyclage selon des procédés industriels propres. En effet, les expériences passées au Québec et ailleurs démontrent que les entreprises assujetties doivent trop souvent se conformer à une multitude d’exigences réglementaires et de suivis administratifs.

Une harmonisation entre les différents territoires de compétences et les futurs mécanismes de gestion (réglementaires) faciliteraient l’adhésion des parties prenantes concernées en allégeant leur charge administrative. Par ailleurs, cet arrimage avec les différents territoires garantirait un plus grand gisement de batteries en fin de vie à nos recycleurs québécois, le gisement de batteries en fin de vie au Québec n’assurant potentiellement qu’un approvisionnement partiel.

Une concertation nord-américaine permettrait ainsi de travailler avec d’autres régions (ex. Nord-Est américain et Ontario) et ainsi de rendre viable et durable la filière circulaire des batteries.

Apprenez-en plus sur l’application d’un mécanisme de responsabilité élargie des producteurs (REP) en consultant notre étude complète et notre énoncé de position.

EN SAVOIR PLUS