Enjeux et meilleures pratiques de la collecte et du recyclage des batteries lithium-ion en fin de vie

DÉMARRAGE D’ÉTUDE

Propulsion Québec démarre une étude sur les enjeux et les meilleures pratiques de la collecte et du recyclage des batteries lithium-ion en fin de vie dans le secteur des transports

par Propulsion Québec
Enjeux et meilleures pratiques de la collecte et du recyclage des batteries lithium-ion en fin de vie

Montréal, le 13 février 2019 — Propulsion Québec, la grappe des transports électriques et intelligents, a annoncé le démarrage d’une étude sur les enjeux et meilleures pratiques de l’application d’un mécanisme de responsabilité élargie des producteurs pour les batteries lithium-ion en fin de vie dans l’industrie du transport au Québec et dans les marchés environnants.

Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Consulter les parties prenantes concernées par la question des batteries lithium-ion en fin de vie dans l’industrie des transports;
  • Présenter les éléments du cadre juridique qui encadrent les véhicules et les batteries des véhicules électriques, ainsi que la collecte et le transport des batteries lithium-ion en Amérique du Nord;
  • Identifier les apprentissages que le Québec peut tirer de la mise en place d’un mécanisme de responsabilité élargie des producteurs (REP) dans d’autres juridictions pour soutenir la collecte des batteries lithium-ion et accroître leur recyclage éventuel;
  • Présenter à haut niveau une analyse de différents scénarios de déploiement d’un mécanisme de REP pour structurer la collecte et le recyclage des batteries et pour en comprendre les avantages et inconvénients.

Un comité de pilotage accompagne la réalisation de l’étude, qui sera conduite par la firme EY. Les résultats seront dévoilés au printemps 2020.

Citations :

« La croissance fulgurante du marché des véhicules électriques entraînera l’arrivée massive, d’ici une dizaine d’années, des batteries en fin de vie. Le marché du recyclage des batteries présente une opportunité d’affaires intéressante et un enjeu important, considérant le bassin potentiel de batteries en fin de vie qui peut être capté au Canada et dans le Nord-Est américain.  Nous voulons aller voir ce qui se fait ailleurs et attaquer de front cet enjeu imminent, considérant l’engouement actuel pour les véhicules électriques au Québec », a déclaré Sarah Houde, présidente-directrice générale de Propulsion Québec.

« Les batteries en fin de vie constituent à la fois un défi environnemental et une opportunité économique, vu le potentiel de revalorisation de celles-ci. Il faut trouver le juste équilibre entre le développement de la filière industrielle des transports électriques, tout en assurant une gestion responsable et optimale des batteries lithium-ion en fin de vie et cette étude permettra de travailler avec les parties prenantes concernées pour réfléchir sur le mécanisme réglementaire à mettre en place », a-t-elle conclu.

Les partenaires financiers de l’étude sont : le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, RECYC-QUÉBEC, Appel à Recycler Canada, l’Association des recycleurs de pièces d’autos et de camions, Hydro-Québec, Recyclage Lithion, Nemaska Lithium, Nouveau Monde Graphite et Mason Graphite.