Électrique, de l’école à la maison

Propulsion Québec propose le guide Transporteur + qui a pour objectif d’offrir un accès facile et direct à des ressources, afin de clarifier les étapes, les enjeux ainsi que les conditions et mesures facilitantes pour une transition réussie vers l’électrification.
 

Propulsion Québec souhaite remercier  l’ensemble des experts rencontrés dans le cadre de l’élaboration de ce guide pour leur contribution essentielle.

La réalisation de ce guide a été rendue possible grâce au soutien financier de :

Trottier_ssfond
fondsclimat

MERCI À NOS PARTENAIRES DE RÉALISATION :

TTA_FrenchSignat_Lrg_Colour_RGB_
WSP_Global-Logo

Un guide technique sur l’électrification des autobus scolaires québécois afin de mener à bien sa transition

1

DESCRIPTION ET OBJECTIFS

Les autobus électriques sont une solution importante pour transformer le transport scolaire vers une alternative plus durable, efficace et résiliente sur le long terme. Bien que cette technologie possède de nombreuses similitudes avec les autobus diesel standards, il est important de comprendre ce qui la rend unique pour mieux se préparer à son arrivée.

Ce guide technique présente une revue des technologies d’autobus électriques et de leurs systèmes de recharge, de leurs évolutions futures, et des étapes clés à prendre en compte pour réussir son déploiement. Il a pour objectif de démystifier les travaux à planifier pour la transition, d’identifier les exigences opérationnelles de la technologie et de fournir des solutions pour y répondre, ainsi que de proposer des pistes d’actions concrètes aux transporteurs pour aborder ce virage technologique d’ici 2025.

Puisque les opportunités de financement et de subvention se multiplient, c’est le bon moment pour entamer son processus de transition. Ce guide s’adresse principalement aux petits et moyens transporteurs scolaires (jusqu’à 50 autobus) qui retrouveront les informations nécessaires sur l’électrification des autobus scolaires et sur les premières étapes pour accomplir leur transition énergétique.

2

Pourquoi ce guide?

Selon un sondage récent, près de 535 000 écoliers se déplacent en transport scolaire matin et soir au Québec, soit près de 60 % des élèves inscrits à l’école. Lorsqu’il est question d’électrifier le transport scolaire, ce chiffre permet de réaliser l’ampleur de l’impact que cette transition aura sur notre société et du nombre de familles québécoises qui pourront en bénéficier.  

En présentant son Plan pour une économie verte visant la transformation de 65 % d’autobus scolaires vers des véhicules zéro émission d’ici 2030, le gouvernement du Québec met l’emphase sur l’électrification. Également, plusieurs programmes de financement ont été mis en place pour soutenir l’adoption progressive des différentes technologies impliquées.  

Pour atteindre les objectifs gouvernementaux, les transporteurs scolaires du Québec doivent donc agir à l’unisson. Cette transition présente une opportunité formidable pour les transporteurs québécois d’opérer des véhicules zéro émission et d’ouvrir la voie aux autres opérateurs qui pourront emboiter le pas vers des technologies plus respectueuses de l’environnement. 

Il est de notre avis que la clé de la réussite des projets d’électrification se trouve dans une connaissance des défis à relever et une planification bien définie. Ce guide a pour objectif de présenter toutes les étapes nécessaires pour faciliter sa transition électrique et s’assurer d’optimiser sa démarche de transition.

Selon le Ministère des Transports, le potentiel de réduction des émissions de GES d’un autobus scolaire électrique s’élèverait à 23 tonnes de CO2 annuellement, soit l’équivalent de cinq voitures consommant 2 000 L d’essence par an.

3

LES GRANDES ÉTAPES À SUIVRE

LES GRANDES ÉTAPES POUR ÉLECTRIFIER SON PARC D’AUTOBUS SCOLAIRES

Étape 1 : La planification

Planifier son projet d’électrification est à la base d’une transition réussie. Lors de cette étape, il faut d’abord mettre sur papier sa vision sur le court, moyen et long terme. Combien d’autobus doivent être remplacés chaque année ? Quels sont mes requis d’autonomie journaliers ? Quels seront mes besoins électriques futurs ? Ces questions permettent de mettre en place le cadre du plan de transition. La phase de planification peut durer jusqu’à un an pour prévenir le mieux possible les complications liées aux futures installations.

Étape 2 : Sélectionner ses fournisseurs d’autobus, de chargeurs et de logiciels

Lorsqu’on parle d’un projet d’adoption d’autobus électrique, il faut considérer le système dans son entièreté : le véhicule, son infrastructure de recharge et les logiciels d’exploitation et de planification. Ce guide propose les questions à se poser pour aider à sélectionner des fournisseurs d’autobus ou de service. Les éléments clés entourant la capacité et la durée de vie des batteries, la disponibilité de main-d’œuvre spécialisée pour les réparations lourdes, ainsi que les délais d’approvisionnement sont soulevées dans la liste de questions.

Étape 3 : Mettre en place son projet pilote et son intégration progressive

À cette étape, le montage financier doit être complété. La mise en œuvre d’un projet pilote permet aux équipes de tester et de pousser les limites de la technologie pour en comprendre les contraintes, de mettre en place de nouveaux processus organisationnels tout en formant ses employés, et d’adapter sa stratégie d’adoption aux particularités locales (distances, conditions climatiques, types de routes, etc.). Après six à dix mois de la mise en place d’un projet pilote, il est recommandé d’effectuer une analyse de rétroaction pour corriger les problèmes éventuels avant l’introduction des prochains autobus électriques. Le projet pilote doit durer un minimum d’un an pour récolter des données sur l’entièreté des variations saisonnières.

Étape 4 : Adapter les bâtiments et les infrastructures

Pour éviter que les autobus électriques restent à l’arrêt pendant la réalisation des travaux, il est important de planifier son échéancier afin que les infrastructures soient prêtes à recevoir les autobus avant que ceux-ci soient livrés. Il est estimé que cette étape prenne entre six mois et un an et demi, selon la complexité des travaux à réaliser qui peut varier grandement d’un transporteur à l’autre.

Étape 5 : La mise en opération

Les infrastructures sont installées et les autobus électriques ont été livrées : il ne reste plus qu’à les tester sur les trajets habituels. Il n’existe pas encore de tests standardisés dans l’industrie pour vérifier la performance des autobus. Il est donc recommandé d’effectuer autant de tests que nécessaires pour que les chauffeurs s’habituent aux nouveaux autobus et à leurs systèmes de recharge. C’est également à cette étape où les équipes vont pouvoir se familiariser avec les logiciels de gestion de la recharge et de visualisation des données en temps réel.

4

SERVICES OFFERTS ET FINANCEMENT

Il existe des subventions gouvernementales qui permettent de couvrir près d’un tiers du coût d’acquisition des autobus électriques, et 75 % des coûts d’installations des bornes et des études nécessaires pour leurs implantations. La Banque de l’Infrastructure du Canada, en partenariat avec la FTA, offre un financement à un taux d’intérêt très bas qui n’est repayé que si des économies sont réalisées avec l’implantation des autobus électriques.

Le tableau ci-dessous présente un récapitulatif des options de financement actuellement disponibles et présentées dans la section 4 du guide, de la page 30 à la page 33.

Le tableau ci-dessous présente un récapitulatif des options discutées dans cette section, de leurs avantages et des risques à prendre en compte.

5

EN BREF

Lorsqu’il est question d’électrification, il faut considérer avec autant d’importance les véhicules que l’infrastructure de recharge, les logiciels de gestion d’opération et la reconversion des bâtiments et des ateliers de maintenance.

Un mot d’ordre demeure : vous n’êtes pas seuls. Tous les transporteurs au Québec, petits et grands, ont l’opportunité de montrer l’exemple partout au Québec, dans les régions, auprès des familles et des futures générations. En ce sens, l’organisme Propulsion Québec souhaite guider l’écosystème pour l’aider à rayonner et à accélérer la transition énergétique dans les transports. Nous espérons que ce guide vous a été utile dans vos réflexions et vous permettra de planifier à bien vos prochaines étapes en électrification.

6

PLUS D'INFORMATIONS

Pour plus de détails sur le guide Transporteur +, contactez-nous :

CAMILLE LAMBERT-CHAN
Directrice, Réglementation et politique publique
camille.lambert-chan@propulsionquebec.com