Les technologies zéro émission pour relancer l’économie du Canada

par Propulsion Québec
Les technologies zéro émission pour relancer l’économie du Canada

Montréal, le 19 avril 2021 — Dans un contexte sanitaire de reprise économique, Propulsion Québec, la grappe des transports électriques et intelligents du Québec, salue les efforts du gouvernement du Canada et les mesures annoncées pour sortir le pays de la crise de la COVID-19 en misant notamment sur les énergies vertes et secteurs d’avenir comme les transports électriques et intelligents.

Totalisant à elles seules plus de 7 milliards de dollars d’ici 2028, les mesures annoncées en matière d’innovation industrielle touchent toute la chaîne de valeurs des transports électriques et intelligents (TEI).

 

Propulser l’innovation industrielle via les technologies à zéro émission

Afin d’accélérer la décarbonisation des industries lourdes, le gouvernement du Canada envoie un message d’appui fort aux PME canadiennes qui fabriquent et développent des technologies zéro émission, lesquelles incluent entre autres la fabrication de véhicules électriques, de batteries et de bornes de recharge :

  • En bonifiant de 5 milliards de dollars l’Accélérateur net zéro pour un total de 8 milliards de dollars, ce fonds stratégique à l’innovation soutiendra les projets contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans tous les secteurs de l’économie canadienne ;
  • En mettant en place un incitatif fiscal de 50% de réduction d’imposition générale pour ces entreprises.

 

« Ce soutien additionnel est une excellente nouvelle pour les entreprises québécoises des TEI qui développent et fabriquent notamment des véhicules électriques, des batteries, des bornes de recharge, des équipements de stockage d’énergie et des solutions technologiques de pointe liées au transport intelligent. La vision du gouvernement du Canada pour une relance économique verte, durable et prospère se traduit à travers des mesures concrètes et encourageantes pour le bilan environnemental de notre pays » confirme Sarah Houde, présidente-directrice générale de Propulsion Québec.

 

De plus, Propulsion Québec note les investissements annoncés par le gouvernement qui concernent directement la réduction des émissions de GES liées entre autres aux transports :

  • 104,6 M$ sur cinq ans à Environnement et Changement climatique Canada pour renforcer entre autres la réglementation concernant les émissions de gaz à effet de serre pour les véhicules légers et lourds et pour l’équipement résidentiel hors route. 
  • Batterie verte de l’Amérique du Nord: 9,6 M$ sur trois ans pour créer un centre d’excellence sur les minéraux de batteries critiques géré par Ressources naturelles Canada (RNCan) pour une collaboration interprovinciale et même intercontinentale liée à l’extraction, l’exploitation, le traitement et le raffinage des minéraux critiques et stratégiques. Aussi, 36,8 M$ sur trois ans à RNCan pour la recherche et le développement fédéraux en vue de faire progresser l’expertise en matière de traitement et de raffinement des minéraux de batteries critiques.
  • Réseau de recharge: 56,1 M$ sur cinq ans (Mesures Canada) pour élaborer et mettre en oeuvre, en collaboration avec des partenaires mondiaux comme les États-Unis, un ensemble de codes et de normes pour les bornes de recharge et les stations de ravitaillement de véhicules zéro émission de détail.
  • Plan climatique du Canada: 94,4 M$ sur cinq ans à Environnement et Changement climatique Canada pour accroître la capacité et les mesures nationales et internationales pour lutter contre les changements climatiques, renforcer la capacité stratégique en matière de technologies propres, y compris le soutien au Carrefour de la croissance propre, et pour financer la production de rapports conformément à la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité.
  • Notons aussi que le gouvernement publiera un cadre d’obligations vertes au cours des prochains mois en prévision de l’émission des obligations vertes fédérales en 2021-2022 et établira une cible d’émission de 5 milliards de dollars, assujettie aux conditions du marché. Il s’agit de la première émission d’obligations vertes parmi de nombreuses autres. Le cadre fournira les détails concernant la façon dont, au moyen des obligations vertes, les investisseurs auront la possibilité de financer les efforts du Canada dans la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’environnement. Les projets potentiels que ces obligations vertes pourraient financer comprennent l’infrastructure écologique, les innovations technologiques propres, les projets d’adaptation des communautés, la conservation de la nature et d’autres efforts pour lutter contre les changements climatiques et protéger notre environnement.

 

Pour consulter le plan budgétaire complet cliquez >> ici

 


À propos de Propulsion Québec

La grappe des transports électriques et intelligents du Québec mobilise tous les acteurs de la filière autour de projets concertés ayant pour objectif de positionner le Québec parmi les leaders du développement et de l’implantation des modes de transport terrestre favorisant les transports électriques et intelligents. Créé en 2017, Propulsion Québec compte aujourd’hui près de 215 membres de différents secteurs et déploie ses ressources selon six chantiers distincts visant à développer et soutenir des projets innovants. La grappe bénéficie de l’appui financier du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada, de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), d’ATTRIX, du Fonds de solidarité FTQ, d’Hydro-Québec et de Québecor.


 

Pour plus d’informations :

Marie-Christine Labonté
Chargée de communications et de relations publiques
Propulsion Québec
marie-christine.labonte@propulsionquebec.com | 514 966-6414

 Giftofvision – Sneakers search engine | Mens Flynit Trainers