Propulsion Québec dévoile sa nouvelle étude sur l’électrification des parcs de véhicules au Québec

par Propulsion Québec
Propulsion Québec dévoile sa nouvelle étude sur l’électrification des parcs de véhicules au Québec

Montréal, le 8 décembre 2020 — Propulsion Québec, la grappe des transports électriques et intelligents, a dévoilé aujourd’hui une toute nouvelle étude intitulée « L’électrification des parcs de véhicules au Québec : l’adoption de véhicules moyens et lourds électriques dans les parcs commerciaux et institutionnels ». Afin d’identifier et de prioriser des stratégies à mettre en place pour accélérer l’électrification des parcs de véhicules commerciaux et institutionnels au Québec, Propulsion Québec a mandaté la firme de consultation Dunsky Expertise en énergie pour la réalisation d’une analyse sur l’adoption des véhicules moyens et lourds électriques.

 

Bonification des stratégies pour accélérer l’électrification des parcs de véhicules

L’étude démontre que l’électrification des véhicules dans les secteurs commercial et institutionnel fait encore face à de nombreuses barrières au niveau de l’acquisition du véhicule, de la recharge, des enjeux opérationnels et internes ainsi qu’au niveau des expertises et compétences, tant au Québec qu’ailleurs en Amérique du Nord. Ces dernières devront progressivement disparaître pour permettre aux opérateurs de parcs de véhicules de prendre pleinement le virage électrique.

L’étude révèle que le Québec possède les leviers nécessaires pour l’accélération de l’électrification des parcs de véhicules, mais une bonification de plusieurs de ces stratégies est nécessaire. À la suite de l’analyse des barrières et leviers des études de cas internationales, une analyse comparative a fait ressortir que la taille du parc, plutôt que le type de parc, est l’élément différenciateur le plus important pour déterminer l’impact des barrières sur les opérateurs. Différentes lacunes à corriger et de potentielles améliorations sont également relevées, et différentes pistes d’actions sont recommandées.

Le lancement de la vague d’électrification des parcs de véhicules commerciaux et institutionnels repose sur l’application rigoureuse des recommandations formulées dans l’étude, en débutant par les stratégies prioritaires qui touchent notamment les aspects réglementaires et financiers. Les études de cas présentées montrent clairement que de telles initiatives amènent des résultats extrêmement positifs, comme par exemple en Californie, dont le Québec peut prendre exemple.

 

Citations

« Cette étude dévoile les stratégies essentielles à mettre de l’avant pour accélérer l’adoption des véhicules moyens et lourds électriques au sein des parcs commerciaux et institutionnels au Québec. En comparant la situation de la province avec différentes études de cas internationales, nos travaux de recherche dévoilent plusieurs lacunes communes. En les identifiant et en les comparant ainsi, nous sommes en mesure de surmonter ces difficultés et trouver des solutions novatrices afin d’y faire face.  Ce changement profond pour une énergie plus verte et durable sera un atout incontournable pour notre économie et consolidera la position de leader qu’occupe le Québec au niveau de l’électrification des transports. Nous avons les moyens de montrer l’exemple tout en diversifiant notre économie et en réduisant nos émissions de GES », a déclaré Sarah Houde, présidente-directrice générale de Propulsion Québec, la grappe des transports électriques et intelligents.

« Hydro-Québec sera au rendez-vous pour soutenir l’électrification des parcs de véhicules. Nous souhaitons être un partenaire privilégié et de confiance pour aider les entreprises et les institutions en les appuyant dans la mise en place des infrastructures de recharge nécessaires à l’électrification de leurs flottes de véhicules », a mentionné France Lampron, directrice – Électrification des transports d’Hydro-Québec.

« L’électrification des flottes de véhicules des entreprises québécoises fait partie de notre plan pour la transition énergétique. Demeurant fidèle à notre rôle d’accompagnement aux entreprises, nous souhaitons que celles-ci puissent électrifier leurs flottes dans les meilleures conditions possibles. Une réflexion est donc essentielle pour mettre en œuvre les mesures nécessaires pour surmonter les obstacles identifiés à l’électrification des flottes de véhicule », soutient pour sa part Christian G. Brosseau, vice-président aux investissements, Capital structurant, énergie et environnement au Fonds de solidarité FTQ.

  

Les recommandations de Propulsion Québec

Pour répondre aux besoins prioritaires soulevés, quinze recommandations ont été formulées, applicables sur un horizon de dix ans, soit de 2020 à 2030. Parmi celles-ci, nous retrouvons :

  • Bonifier les programmes d’aide financière ;
  • Soutenir le développement et la commercialisation de véhicules électriques de manufacturiers québécois ;
  • Introduire une norme de véhicules moyens et lourds zéro émission (VZE) ;
  • Bonifier le soutien à l’infrastructure de recharge et l’offre de programmes de démonstration pour soutenir le développement de véhicules précommercialisés ;
  • Développer une solution de financement novatrice ;
  • Introduire des réglementations accentuant les avantages des véhicules électriques ;
  • Déployer une campagne de communication auprès des opérateurs ;
  • Étendre l’exemplarité de l’État.

En plus des quinze recommandations, huit actions précises ont été soulevées dans l’étude pour permettre aux opérateurs de parcs de véhicules de contribuer à accélérer l’électrification des véhicules au Québec

 

La réalisation de cette étude a été rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, d’Hydro-Québec et du Fonds de solidarité FTQ.

 

Pour en apprendre davantage sur l’électrification des parcs de véhicules au Québec :

 -30-

 

À propos de Propulsion Québec

La grappe des transports électriques et intelligents du Québec mobilise tous les acteurs de la filière autour de projets concertés ayant pour objectif de positionner le Québec parmi les leaders du développement et de l’implantation des modes de transport terrestre favorisant les transports électriques et intelligents. Créé en 2017, Propulsion Québec compte aujourd’hui plus de 180 membres de différents secteurs et déploie ses ressources selon sept chantiers distincts visant à développer et soutenir des projets innovants. La grappe bénéficie de l’appui financier du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada, de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), du Fonds de solidarité de la FTQ, de Québecor, d’Attrix et d’Hydro-Québec.

 


Pour plus d’informations :

Marie-Christine Labonté,
Chargée de communications et de relations publiques,
Propulsion Québec
marie-christine.labonte@propulsionquebec.com | 514 966-6414jordan Sneakers | womens winter boots free shipping , Fitforhealth