Stéphane Feray-Beaumont

SELECT DISTINCT (p.post_title), p.post_name FROM im3_posts AS p LEFT JOIN im3_term_relationships AS r on p.ID = r.object_id LEFT JOIN im3_icl_translations AS t on t.element_id = p.ID WHERE r.term_taxonomy_id = 1620 AND t.language_code like "fr" AND p.post_status like "publish" AND p.ID <> 5086 ORDER BY p.post_title ASC

Autres conférenciers

Vice-président de l'innovation et de la mobilité intelligente, Alstom

Stéphane Feray-Beaumont a été nommé vice-président de l'innovation et de la mobilité intelligente d’Alstom lors du lancement de la stratégie Alstom in Motion de l’entreprise, en juillet 2019. Il est responsable de la direction de l'unité de mobilité intelligente d'Alstom et de tout ce qui concerne l’innovation au sein de la stratégie mondiale d'Alstom.

De 2018 à 2019, M. Feray-Beaumont a été vice-président des portefeuilles de marchés, pour la gamme de produits numériques d’Alstom ayant à faire avec la signalisation, la technologie de base et la mobilité intelligente. Il était auparavant directeur des solutions en matière d'efficacité énergétique.

Stéphane a intégré Alstom en 1992 pour travailler au Centre de recherche de l’entreprise, puis il a rejoint la division du matériel roulant pour se concentrer sur les contrôles des chaînes de traction. En 1998, il a accepté un poste au sein du secteur de la signalisation d’Alstom en tant que responsable de la recherche et du développement, avant d’être nommé directeur, Commande de rames basé sur les communications (CBTC)/métro sans conducteur et solution européenne de signalisation ferroviaire. Fort de ses succès, Stéphane Feray-Beaumont a été nommé en 2004 directeur du système de transport en commun de la plateforme d’Alstom.

Il rejoint General Electric (GE) en juillet 2007, où il travaille avant de revenir chez Alstom en 2015, lorsque cette dernière fait l’acquisition du secteur de la signalisation ferroviaire de l’entreprise américaine. Chez GE, il a été responsable du portefeuille mondial de la signalisation et du système de contrôle vital des trains avant d’occuper le poste de directeur général du développement du système CBTC et du système européen de contrôle des trains (ETCS) de l’entreprise.

Son expérience de 25 ans dans le secteur des transports lui a permis d’acquérir une vaste expérience des industries de la signalisation et du contrôle-commande. Ayant débuté sa carrière en tant qu’universitaire, il a participé à des programmes de recherche pour l’industrie du génie chimique et les centrales nucléaires. Il détient un doctorat en ingénierie de contrôle et en intelligence artificielle.