Nouvelles

Investissement de 885 M$ : l’électrification des transports s’accélère à Montréal

La toute nouvelle Stratégie d’électrification des transports 2021-2023 de Montréal, dévoilée en août…

…est un ambitieux plan de 885 M$ pour transformer la mobilité et permettre à la ville d’atteindre la carboneutralité. Articulée autour de 7 orientations, cette deuxième stratégie d’électrification des transports vise à accélérer la transition écologique en poursuivant 23 objectifs concrets. Pour atteindre ces objectifs, la Stratégie priorise une soixantaine d’actions qui contribueront à augmenter et à diversifier l’offre de transports durables, intégrés, abordables et accessibles de Montréal, une dimension au cœur de sa relance économique verte et inclusive.

Près de 50 partenaires ont contribué à identifier les défis et les opportunités à saisir pour accélérer davantage l’électrification des transports. La Stratégie d’électrification des transports 2021-2023, issue de cette réflexion collective, mise ainsi sur des solutions diverses pour décarboniser les transports collectifs, le transport individuel, la mobilité partagée et le transport de marchandises. La stratégie soutient également le développement du transport actif, comme le vélo.

Au moyen de sa Stratégie, la Ville prévoit notamment de prêter main forte à la Société de transport de Montréal (STM) dans l’électrification de sa flotte d’autobus et de ses garages, de même que dans la mise en oeuvre de ses grands projets, comme le prolongement de la ligne bleue du métro vers l’est.

Montréal dispose actuellement du plus vaste parc de vélos à assistance électrique au Canada, avec plus de 1900 BIXI électriques (dont 725 ajoutés en 2021). Ces vélos, qui représentent plus de 20 % de la flotte de BIXI, permettent de se déplacer plus rapidement, plus aisément et d’atteindre des destinations plus éloignées. La Stratégie prévoit, d’ici 2023, de faire passer ces BIXI à assistance électrique au nombre de 2100 et de les rendre disponibles dans les 19 arrondissements montréalais.

Cette nouvelle stratégie mise aussi sur un meilleur accès à la recharge des véhicules électriques. Depuis 2014, la Ville de Montréal a installé près de 1000 bornes de recharge publiques de niveau 2 le long des rues et dans ses stationnements publics, devenant ainsi une des leaders nord-américaines en la matière. Elle prévoit d’en installer au moins autant d’ici la fin 2025 et compte travailler étroitement avec Hydro-Québec pour ajouter au moins 100 bornes de recharge rapide, notamment au sein de pôles de recharge. Par ailleurs, les entreprises recevront du financement pour l’installation de bornes de recharge pour leurs employés, dont pourra également bénéficier la population. Des mesures seront aussi prises afin de faciliter la recharge à domicile dans les immeubles multirésidentiels.

Au-delà de ses partenariats et de ses programmes de soutien et de financement, la Ville de Montréal elle-même ne sera pas en reste: elle remplacera tous les véhicules municipaux sous-compacts en fin de vie utile par des modèles semblables, mais électriques, et privilégiera les modèles électriques lors du remplacement des autres véhicules municipaux lorsque possible.

La popularité croissante de la livraison à domicile génère une hausse du camionnage dans plusieurs quartiers centraux de Montréal. Pour maintenir une bonne qualité de vie à l’échelle locale et réduire l’empreinte carbone du secteur de la logistique urbaine, des projets pilotes en électrification seront déployés. De nouveaux espaces de logistique urbaine, calqués sur la formule du projet Colibri, seront également mis en place dans d’autres arrondissements.

L’innovation, la voie de l’avenir

En tant que leader en développement durable, la Ville de Montréal souhaite aussi que la nouvelle Stratégie d’électrification facilite l’innovation. Un projet pilote de navettes autonomes électriques (qui circuleront aux abords de la Plaza Saint-Hubert, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie) a d’ailleurs été annoncé au début du mois de septembre. Ce projet se veut un premier pas dans une réflexion plus large sur l’avenir des rues commerciales et l’intégration de cette technologie dans le tissu urbain. Il sert également à tester l’intégration des navettes autonomes dans la circulation et dans la société.

Toujours en matière d’innovation, la Ville mettra en place un programme de test et d’intégration de produits écoresponsables en développement au sein du parc automobile municipal. Elle aidera ainsi les entreprises à effectuer la validation technologique ou la démonstration commerciale d’un produit associé à l’électromobilité.

La Ville de Montréal possède tous les atouts pour jouer un rôle déterminant dans la filière de l’électromobilité. La nouvelle Stratégie démontre par ailleurs que Montréal poursuit ses efforts pour soutenir l’entrepreneuriat, le développement de l’écosystème des affaires, la commercialisation des innovations locales et le développement de l’économie circulaire en électromobilité. Il va sans dire que les entreprises en électromobilité bénéficieront d’un soutien continu pour accélérer leur croissance et d’un accompagnement dans leur développement.

Ces objectifs et ces mesures bénéficieront, à terme, à toute la population montréalaise. Les utilisateurs de BIXI, les propriétaires de véhicules électriques et les usagers du transport collectif, des services de mobilité partagée et du transport rémunéré des personnes profiteront d’une offre de service décuplée. Les travailleurs auront davantage de solutions pour se rendre au travail. Les employeurs verront l’attractivité de leur environnement d’affaires grimper en flèche. Tout l’écosystème économique montréalais pourra tirer profit de cette nouvelle mobilité.

Consulter la Stratégie d’électrification des transports 2021-2023 >>>