Nouvelles

Recharge & batteries

Dans cette série d’articles, Propulsion Québec revient sur la 2e édition du Forum international sur la gestion des parcs de véhicules, qui avait lieu…

sous forme de 5 activités virtuelles, du 27 octobre 2020 au 27 avril 2021.

Cet événement unique au Québec réunit les professionnels et fournisseurs autour d’un objectif commun : actualiser les parcs de véhicules grâce aux nouvelles technologies et solutions disponibles sur le marché afin de répondre aux exigences environnementales, sociales, opérationnelles et réglementaires.

Avec la pandémie de la COVID-19, Propulsion Québec a choisi de revoir entièrement le format de présentation de cet événement en virtuel, en proposant 5 événements portant chacun sur un thème unique. Retour sur l’événement du 26 janvier 2021, axé sur la recharge et les batteries, de la 2e édition du Forum IMPULSION MTL.

Ce 3e événement d’une série de 5 fut l’occasion pour le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, et le président et chef de la direction de Vidéotron, Jean-François Pruneau, d’annoncer le premier parc de recharge privé au Québec. Dans le cadre du Plan pour une économie verte 2030, le gouvernement du Québec a octroyé une aide financière de 500 000 $ à Vidéotron dans le cadre de son projet visant l’installation, l’expérimentation et l’évaluation des infrastructures de recharge du parc de véhicules de l’avenue Frontenac à Montréal. Vidéotron investit donc près de 1,3 M $ dans le cadre de ce projet pilote de recharge de parcs de véhicules électriques d’envergure.

Propulsion Québec a d’ailleurs publié une étude intitulée L’électrification des parcs de véhicules au Québec : l’adoption de véhicules moyens et lourds électriques dans les parcs commerciaux et institutionnels en 2020, qui mettait justement en lumière plusieurs enjeux, dont celui de la recharge des parcs de véhicules.

Annonce spéciale FLO

Sylvain Bouffard, Directeur, Communications et Affaires publiques chez FLO | AddÉnergie et Stéphane Labrecque, Directeur, Parc de véhicules chez Vidéotron, ont profité du Forum IMPULSION MTL pour procéder à une annonce spéciale également. Vidéotron, l’un des principaux clients dans le domaine des parcs de véhicules d’AddÉnergie, testera en mode pilote la nouvelle borne CoRe+ Max entièrement développée au Québec par l’équipe de FLO | AddÉnergie.

Cette borne de niveau 2 qui fonctionne à 80 ampères est conçue dans un boîtier en aluminium ultra résistant. Elle fonctionne à l’aide des logiciels brevetés d’AddÉnergie, qui permettent de contrôler les coûts en électricité. Grâce à sa polyvalence, elle permet de réduire considérablement les coûts en énergie, surtout pour un parc de véhicules de l’importance de celui de Vidéotron.

Gestion intelligente des solutions de recharge

Dans le cadre d’un premier panel de discussion, les experts invités ont tous mentionné leur volonté d’accompagner les opérateurs de flottes qui souhaitent transiter vers les parcs de véhicules électrifiés. Anthony Mainville, Président d’AttriX partenaire intégré GéoTab, a parlé de l’importance de la télématique pour faciliter cette transition, un bénéfice considérable en termes de planification. La solution télématique étant intégrée au système de répartition et au ERP, elle s’assure que la recharge a bel et bien été initiée et augmente les opérations de recharge.

Frederick Prigge, Ing., Directeur de recherche et développement à l’Institut du véhicule innovant (IVI), a mentionné les principaux défis auxquels doivent faire face les opérations de parcs de véhicules : que leur parc soit fonctionnel et que les coûts soient réduits au maximum.

Sylvain Bouffard, Directeur, Communications et Affaires publiques chez FLO | AddÉnergie, a quant à lui parlé de l’importance de la conception des bornes afin qu’elles puissent perdurer dans le temps, tant au niveau des choix des matériaux que de la durabilité de la technologie / connectivité qui peut s’appliquer aux véhicules et aux camions légers.

Stratégie d’optimisation et déploiement d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques dans les villes

Lors de ce deuxième panel, Dale Hall, Chercheur – véhicules électriques au Conseil international pour un transport propre (ICCT), à Londres, mentionnait que d’ici 2030, il y aura 9 fois plus de bornes de recharge qu’en 2020, ce qui représente environ 40 000 bornes, excluant les bornes situées aux résidences privées et lieux de travail.

Dre Mehrnaz Ghamami, Professeure adjointe à l’École d’ingénieurs de l’Université d’État du Michigan, a mentionné que les ressources sont limitées au Michigan en termes de production de bornes de recharge. De plus, elle mentionnait que les panneaux solaires pourraient offrir un soutien accru au réseau électrique.

Raghu Sudhakara, Directeur, démonstrations de projets, engagement stratégique, véhicules électriques à la Consolidated Edison Company of New York, a présenté leur projet-pilote actuel de 120 stations de charges dans 5 quartiers de New York. Ce test leur permettra d’examiner l’utilisation du réseau de recharge et prouver qu’un déploiement à grande échelle d’un réseau de recharge est faisable dans une ville aussi densifiée que New York. Leur objectif est que 850 000 véhicules électriques soient en circulation sur les routes newyorkaises d’ici 2025.

La déléguée générale du Québec à New York, Catherine Loubier, a profité de l’animation de ce panel de discussion pour mettre en valeur l’expertise québécoise en matière d’électrification des transports.

Développement d’une filière responsable des batteries au Québec

Dans le cadre d’un troisième panel, Hubert Bolduc, Président d’Investissement Québec International, a mentionné l’importance de se positionner maintenant pour profiter de cette opportunité de développer une filière responsable des batteries au Québec. La présence d’Hydro-Québec, la richesse de nos sols en minéraux stratégiques ainsi que notre expertise sont des avantages concurrentiels et nous placent favorablement dans la course mondiale à la batterie à faible empreinte carbone.

Éric Rondeau, Conseiller stratégique senior, Initiatives Batteries et Électrification chez Investissement Québec International, soulignait que le principal moteur de la demande en batteries sera l’industrie du transport.

Benoît Couture, Président de Recyclage Lithion, a présenté la solution durable de recyclage des batteries lithium-ion en fin de vie de son entreprise : l’hydrométallurgie.

À ce sujet, Sarah Houde, Présidente – directrice générale de Propulsion Québec, rappelait d’ailleurs que la grappe avait dévoilé, en avril 2019, une étude sur l’immense potentiel de la filière des batteries lithium-ion au Québec.

Transition énergétique & économie circulaire : vision de Recyc-Québec et d’Hydro-Québec

Le dernier panel de discussion de la journée mettait de l’avant la vision de Recyc-Québec et d’Hydro-Québec en lien avec cette transition énergétique et le développement d’une filière batteries vertes au Québec.

Les deux organisations souhaitent se positionner tout au long de la chaîne de valeur du développement des batteries et des bornes de recharge.

Sonia Gagné, Présidente-directrice générale de Recyc-Québec, a tenu à saluer l’initiative de Propulsion Québec d’inclure la notion de gestion des batteries en fin de vie dans la stratégie d’une filière batteries.

Simon Racicot-Daignault, Président d’Hydro-Québec IndusTech inc., a souligné l’importance d’accélérer la transition énergétique, de contribuer à une économie circulaire et d’intégrer les dimensions du cycle de vie dans le développement de solutions innovantes.

Propulsion Québec dévoilait d’ailleurs, en novembre 2020, une étude sur la gestion des batteries lithium-ion en fin de vie par un mécanisme de responsabilité élargie des producteurs (REP).

Autobus Séguin et Lion Électrique : tournés vers l’avenir de l’industrie du transport scolaire au Québec

Pour clore cet événement, Autobus Séguin a annoncé l’achat de 60 véhicules scolaires électriques de l’entreprise québécoise Lion Électrique. Cette commande sera étalée sur une période de 5 ans.

Pour cette annonce de collaboration 100 % québécoise que salue Propulsion Québec, ce sont Patrick Gervais, Vice-président, Marketing et communications à Lion Électrique et Stéphane Boisvert, CPA – Président d’Autobus Groupe Séguin qui ont pris la parole pour souligner que c’est la plus importante commande d’autobus scolaires électriques en Amérique du Nord à ce jour !


Saviez-vous que ?
Chaque autobus scolaire électrique mis sur la route
permet d’économiser 23 tonnes de GES par année ?


Propulsion Québec tient à remercier tous les partenaires de leur implication dans la réussite de cet événement majeur pour l’écosystème des transports électriques et intelligents au Québec : le gouvernement du Québec, Québecor, AttriX partenaire intégré GéoTab, Hydro-Québec, Effenco, ABB Canada, FLO, La Compagnie Électrique Lion, Boivin Evolution, et nos villes partenaires : la Ville de Montréal, la Ville de New York – Department of Citywide Administrative Services (NYC DCAS), la Ville de Chicago et la Ville de Philadelphie.


Crédit photo : Raphaël Thibodeau