Nouvelles

Électrification des parcs de véhicules en transport terrestre

Dans cette série d’articles, Propulsion Québec revient sur la 2e édition du Forum international…

sur la gestion des parcs de véhicules, qui avait lieu sous forme de 5 activités virtuelles, du 27 octobre 2020 au 27 avril 2021.

Cet événement unique au Québec réunit les professionnels et fournisseurs autour d’un objectif commun : actualiser les parcs de véhicules grâce aux nouvelles technologies et solutions disponibles sur le marché afin de répondre aux exigences environnementales, sociales, opérationnelles et réglementaires.

Avec la pandémie de la COVID-19, Propulsion Québec a choisi de revoir entièrement le format de présentation de cet événement en virtuel, en proposant 5 événements portant chacun sur un thème unique. Retour sur l’événement du 8 décembre 2020, axé sur l’électrification des parcs de véhicules en transport terrestre, de la 2e édition du Forum IMPULSION MTL.

Ce 2e événement d’une série de 5 fut l’occasion pour Propulsion Québec d’annoncer son union avec le Pôle d’excellence québécois en transport terrestre, qui a eu lieu le 23 novembre 2020, afin de devenir un chef de file mondial en transports électriques et intelligents.

De plus, Louis J. Duhamel, conseiller stratégique chez Deloitte, a profité de l’occasion pour présenter brièvement leur toute nouvelle étude « Repenser nos chaînes industrielles pour une économie forte et résiliente », qui positionne l’industrie des transports électriques et intelligents parmi les 10 filières porteuses du Québec. L’étude révèle également les nombreux impacts de la pandémie actuelle sur les différents marchés et exportations.

François Bonnardel, ministre des Transports du Québec et ministre responsable de la région de l’Estrie, a souhaité la bienvenue aux participants et a rappelé les grandes lignes du Plan vert du gouvernement du Québec qui vont dans le même sens que la volonté de Propulsion Québec.

Objectif : zéro émission au Québec

Dans le cadre du panel de discussion « Objectif zéro émission au Québec », réunissant cinq panélistes et animé par Christian Brosseau, Vice-président aux investissements Capital structurant, énergie et environnement au Fonds de solidarité FTQ, Ben Mandel de CALSTART a présenté un aperçu du programme « Drive to Zero », une initiative internationale qui vise à accélérer la croissance des véhicules utilitaires zéro émission et remodèle le paysage de la livraison urbaine.

Les panélistes ont ensuite discuté des différents types de leviers à mettre en place pour positionner le Québec leader nord-américain en matière de véhicules commerciaux zéro émission. Tous s’entendent pour dire que le Québec peut s’inspirer des initiatives prometteuses comme celles de la Californie. Olivier Quenneville, Directeur principal, Affaires publiques, Canada, au CN, a souligné le fait que les investisseurs sont de plus en plus sévères envers les critères de ESG (environnement, société et gouvernance) des entreprises.

Selon Marc Bédard, Président et fondateur de la Compagnie Électrique Lion, « il est important pour les entreprises de pouvoir compter sur le financement adéquat pour le déploiement de leurs innovations. Le gouvernement du Québec, à ce niveau, peut très certainement se mériter un prix orange pour les investissements de 350 M$ pour le déploiement des autobus scolaires électriques et 225 M$ pour les camions électriques. »

Daniel Mailly, Conseiller émérite en mobilité durable, efficacité énergétique et réduction de gaz à effet de serre au ministère des Transports du Québec, estime que le gouvernement du Québec met tout en œuvre actuellement pour déployer au maximum un réseau de bornes de recharge pour répondre aux besoins futurs. « Le Québec est déjà un leader en matière de réseau de bornes de recharge et nos annonces actuelles et futures vont en ce sens également. »

Philippe Huneault, Délégué du Québec à Los Angeles et Silicon Valley au ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, a, quant à lui, souligné les investissements majeurs en énergies propres déployés depuis l’arrivée du nouveau président américain. « Tout ceci émane, je le rappelle, de la vision et de la stratégie de la Californie. Tout ce qui va se passer au Québec, au Canada et en Amérique pourra s’en inspirer également et ça aura aussi des impacts ici, au Québec, principalement pour les entreprises exportatrices. » a-t-il affirmé.

Annonce majeure de la Compagnie Électrique Lion

Marc Bédard, Président et fondateur de la Compagnie Électrique Lion, a profité de son passage à titre de panéliste d’IMPULSION MTL pour expliquer davantage la récente décision de l’entreprise d’entrer sur la bourse de New York. M. Bédard a expliqué que la vision de l’entreprise de devenir un chef de file mondial dans un environnement aussi compétitif nécessite de nombreux investissements, donc une entrée en bourse était devenue incontournable.

L’équipe de la Compagnie Électrique Lion conservera 70 % des actions après la transaction en mars prochain, son siège social demeurera à Saint-Jérôme et l’entreprise restera une fière entreprise québécoise. L’ouverture prochaine d’une usine de fabrication de batteries aux États-Unis permettra de fournir plus de 20 000 véhicules par année. 520 M$ d’investissements ont été annoncés, et 8 nouveaux modèles de véhicules seront prochainement dévoilés.

Dévoilement de l’étude sur l’électrification des parcs de véhicules au Québec par Propulsion Québec

Cette activité virtuelle fut l’occasion pour Propulsion Québec de dévoiler en exclusivité sa plus récente étude intitulée « L’électrification des parcs de véhicules au Québec : l’adoption de véhicules moyens et lourds électriques dans les parcs commerciaux et institutionnels ». Afin d’identifier et de prioriser des stratégies à mettre en place pour accélérer l’électrification des parcs de véhicules commerciaux et institutionnels au Québec, Propulsion Québec a mandaté la firme de consultation Dunsky Expertise en énergie pour la réalisation d’une analyse sur l’adoption des véhicules moyens et lourds électriques.

L’étude fait état des principaux enjeux et barrières qui peuvent freiner l’électrification des parcs de véhicules moyens et lourds et met en lumière 15 recommandations et 8 actions pour accélérer la transition électrique de ces véhicules au Québec. La réalisation de cette étude a été rendue possible grâce au soutien financier du Gouvernement du Québec, Hydro-Québec et le Fonds de solidarité FTQ.

Accélération de l’électrification des parcs de véhicules moyens et lourds

Dans le cadre du panel « Accélération de l’électrification des parcs de véhicules moyens et lourds », Benjamin Rodriguez Sharpe, Ph.D., Chercheur en chef et représentant du Canada au Conseil international pour un transport propre (ICCT) a brossé un portrait de l’état de situation actuelle du marché nord-américain en transport. Selon M. Sharpe, on assiste à un développement rapide du marché des véhicules à zéro émission. La batterie électrique domine le secteur des autobus.

Jason Mathers, Directeur, Stratégie des parcs de véhicules à l’Environmental Defense Fund (EDF), a souligné que cette décennie est décisive en matière de transition énergétique. Des efforts politiques ambitieux sont nécessaires pour accélérer la transition vers les camions et les bus zéro émission.

Jeff Turner, Chercheur principal chez Dunsky Énergie, a fait un survol des différents modèles d’optimisation et d’électrification des parcs de véhicules. Il a entre autres exposé un tableau comparatif où il est clairement démontré que le coût d’opération est bien inférieur et avantageux.

Comment répondre aux demandes des municipalités qui exigent des solutions vertes ?

Lors du panel « Comment répondre aux demandes des municipalités qui exigent des solutions vertes? », les intervenants ont discuté de solutions concrètes pour répondre aux initiatives en mobilité durable.

David Arsenault, Président et cofondateur d’Effenco et Thomas Derichebourg, Président de Derichebourg, ont souligné l’utilisation de la technologie d’Effenco sur les véhicules de Derichebourg, réduisant les GES de 30 %. Selon eux, ce sont les municipalités qui ont le plus d’impact sur les décisions relatives aux réglementations environnementales.

Josée Chiasson, Directrice de la mise en valeur des pôles économiques à la Ville de Montréal a, quant à elle, parlé du plan de relance économique de Montréal qui prévoit un investissement de 60 M$ pour soutenir une dizaine de mesures pour une relance post-COVID verte et inclusive.

Mickael Brard, Chef de projets chez Jalon MTL, a présenté le Projet Colibri, une association d’entrepôt urbain avec des vélo-cargos pour remplacer la livraison par camion au centre-ville.

Finalement, Jean-Marc Blais, Président – directeur général et fondateur de Vélo-Transit, a mis de l’avant leurs casiers de vélos au centre-ville, un module de stationnement incluant 6 casiers connectés pour prévenir le vol de vélos électriques.

Défis, embûches et projections pour l’électrification des parcs de véhicules

Dans le cadre du panel « Défis, embûches, et projections pour l’électrification des parcs de véhicules », Vartan Badalian, responsable du programme EV100 pour l’Amérique du Nord à The Climate Group, a présenté sommairement le programme en mentionnant l’importance de travailler ensemble pour mener à terme ces objectifs ambitieux. EV100 est une initiative d’entreprise mondiale conçue pour accélérer l’adoption des véhicules électriques (VE) et les infrastructures associées. 82 entreprises font actuellement partie du programme.

Frédéric Prégent, Directeur général de Taxelco, a fait part de leur objectif d’électrifier à 100 % les parcs de véhicules de Taxi Hochelaga et Taxi Diamond d’ici 2030. Plusieurs enjeux tels que l’accessibilité à des minifourgonnettes adaptées électriques, les coûts des infrastructures de recharge et la difficulté d’accès aux fonds de transformation de l’industrie du taxi a contribué, pour eux, à prendre part au mouvement EV100.

Martin Massé, Vice-président Affaires publiques chez ADM Aéroports de Montréal, a partagé les différents projets d’électrification de leurs camionnettes, autobus et navettes, entre autres, d’où leur engagement envers le mouvement EV100.

Ce panel était animé par Michèle Fournier, Conseillère senior, Direction des relations internationales et canadiennes au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

En terminant, Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, a rappelé les grandes lignes de l’ambitieux plan pour une économie verte du gouvernement du Québec. Propulsion Québec salue d’ailleurs ce projet d’électrification de l’économie et de lutte contre les changements climatiques.


Propulsion Québec tient à remercier tous les partenaires de leur implication dans la réussite de cet événement majeur pour l’écosystème des transports électriques et intelligents au Québec : le Gouvernement du Québec, Québecor, AttriX partenaire intégré GéoTab, Hydro-Québec, Effenco, ABB Canada, FLO, La Compagnie Électrique Lion, Boivin Evolution, et nos villes partenaires : la Ville de Montréal, la Ville de New York – Department of Citywide Administrative Services (NYC DCAS), la Ville de Chicago et la Ville de Philadelphie.


Crédit photo : Raphaël Thibodeau