Nouvelles

Gestion et exploitation des parcs de véhicules en transport terrestre

Dans cette série d’articles, Propulsion Québec revient sur la 2e édition…

du Forum international sur la gestion des parcs de véhicules, qui avait lieu sous forme de 5 activités virtuelles, du 27 octobre 2020 au 27 avril 2021. Cet événement unique au Québec a réuni les professionnels et fournisseurs autour d’un objectif commun : actualiser les parcs de véhicules grâce aux nouvelles technologies et solutions disponibles sur le marché afin de répondre aux exigences environnementales, sociales, opérationnelles et réglementaires.


Avec la pandémie de la COVID-19, Propulsion Québec a choisi de revoir entièrement le format de présentation de cet événement en virtuel, en proposant 5 événements portant chacun sur un thème unique.

Retour sur l’événement du 27 octobre 2020, axé sur la gestion et l’exploitation des parcs de véhicules en transport terrestre, qui lançait officiellement la 2e édition du Forum IMPULSION MTL et qui a réuni près de 140 participants.


Québecor : objectif 100 % électrique

Le président et chef de direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a profité de son passage à IMPULSION MTL pour présenter le très ambitieux plan d’action de Québecor, visant à accélérer l’électrification de son parc de véhicules afin de lutter efficacement contre les changements climatiques. Ce plan d’électrification touchera à terme la quasi-totalité de ses quelque 1 100 véhicules, comptant déjà près de 30 voitures électriques, et s’articulera autour de l’achat de voitures électriques et de la conversion des moteurs à essence de ses camions légers en moteurs électriques. M. Péladeau a rappelé aux participants son engagement en matière de mobilité électrique et a souligné l’importance de pouvoir compter sur l’engagement et la volonté des différents gouvernements à électrifier les transports. « L’économie verte est une économie d’avenir ! » estime M. Péladeau.

Objectif électrification : la parole est aux villes

Afin de connaître ce qui se fait en matière d’électrification des parcs de véhicules dans le monde, différents représentants des villes de New York, Chicago et Philadelphie ont pris la parole dans le cadre d’un panel de discussion qui fut l’occasion pour les panélistes de faire le point sur l’électrification de leurs flottes respectives et d’en apprendre davantage sur leurs projets en mobilité à court et long termes.

Keith Todd Kerman, commissaire adjoint au NYC Citywide Administrative Services et premier directeur général de la flotte de la Ville de New York, a témoigné de la transition actuelle de New York vers un parc de véhicules entièrement électriques. « Tout ne s’est pas fait si facilement ! » admet M. Kerman. « Nos premiers véhicules électriques ont été pris à même un lot de véhicules qui s’en allaient à la ferraille. Petit à petit, on a agrandi notre parc. Il y a évidemment eu une période d’apprentissages de part et d’autre. La leçon que j’en retire, c’est que les fabricants de véhicules électriques et les gestionnaires de parcs de véhicules doivent travailler main dans la main pour que la transition se passe bien » affirme Keith Todd Kerman.

Kevin Campbell, directeur des Services aux parcs automobiles et de l’Acquisition de véhicules et John Wedel, sous-commissaire du bureau du parc automobile au Service des biens, informations et services à la Ville de Chicago, ont présenté la feuille de route sur le futur des transports et de la mobilité à Chicago. « Cette feuille de route comprend entre autres une carte qui s’adresse autant aux résidents qu’aux entreprises, et qui intègre tous les services et les structures de transport de la ville. La philosophie de cette carte en matière de conduite c’est la sécurité et l’accessibilité, l’égalité, l’innovation, l’efficacité, la fiabilité et la durabilité, en mettant l’accent sur les avantages publics. Celle-ci s’imbrique dans notre stratégie sur le terrain. Le groupe de travail qui a élaboré la carte s’est déployé dans plusieurs secteurs, affectant directement les politiques, comme la promotion des parcs de véhicules durables, et la promotion des véhicules électriques. Le principal élément de succès, c’est l’installation de postes de recharge avec un déploiement à grande échelle » ont souligné MM. Campbell et Wedel.

Michael A. Carroll, directeur général adjoint, Bureau des transports, du réseau d’infrastructures et de la durabilité (oTIS) de la Ville de Philadelphie, a quant à lui présenté un portrait des enjeux d’électrification à Philadelphie. « Il y a énormément de défis à relever quand on travaille avec de gros véhicules, surtout des véhicules de collecte des ordures. De plus, le déploiement de stations de recharge est devenu un irritant en matière de stationnement pour les voisins plutôt qu’un incitatif pour l’achat de véhicules électriques. Nous sommes actuellement à évaluer comment la ville pourrait en faire davantage pour mener par l’exemple. J’espère l’an prochain être en mesure de vous présenter un plan concret mais nous sommes encore dans le processus d’apprentissages » a affirmé Monsieur A. Carroll.

Martine Hébert, Déléguée du Québec à Chicago a rappelé l’importance pour les grandes villes de collaborer entre elles et de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs dans le monde afin d’accélérer le virage électrique.

Ouvrir la voie à un avenir électrifié : l’impact de la télématique dans la transition vers la mobilité durable

Anthony Mainville, président d’AttriX Partenaire Intégré GéoTab, a entretenu les participants du forum à propos de l’impact de la télématique dans la transition vers la mobilité durable. Une solution télématique permet de planifier les itinéraires d’un parc de véhicules en fonction du niveau de batterie restant, d’utiliser les données recueillies par les véhicules pour guider l’achat de véhicules électriques selon les besoins du gestionnaire et encore plus. « La télématique est une technologie actuellement installée dans la plupart des véhicules commerciaux. La télématique commerciale permet, entre autres, d’optimiser la consommation d’énergie des véhicules et d’optimiser la gestion de charge et des opérations » explique M. Mainville. Il s’agit d’un outil incontournable pour une transition verte des parcs de véhicules commerciaux.

Opportunités et défis pour l’électrification des flottes commerciales

Eric Hannon, associé chez McKinsey & Compagnie, a partagé aux participants d’IMPULSION MTL ses observations en termes d’électrification des flottes commerciales grâce à sa vaste expertise ainsi qu’aux études qu’il a réalisées dans le cadre de ses différentes fonctions. Selon cet expert, l’électrification sera l’avenue principale de la décarbonisation des transports commerciaux au cours de la prochaine décennie. Cela arrivera assez vite, puisqu’il y a des plans d’électrification à l’échelle mondiale, même si la pandémie actuelle ralentit certains processus.

Engagement des villes et stratégies d’électrification pour minimiser l’impact environnemental des parcs de véhicules

Le dernier panel de la journée a réuni des experts des quatre coins du monde. Mark Stevens, directeur du parc de véhicules à la Ville de Sacramento, expliquait que leur objectif de durabilité était d’augmenter de 50 % à 75 % d’ici 2025 le nombre de véhicules qui sont alimentés autrement qu’à l’essence. En réduisant la consommation d’essence de 5 % par année, ils ont atteint cet objectif en 2020.

Par la suite, Brad Salazar, directeur de la gestion des parcs automobiles, Service des transports et des infrastructures à la Ville et au Comté de Denver, mentionnait qu’environ 763 véhicules de la flotte municipale seraient remplacés par des véhicules électriques d’ici 2029. 850 VÉ permettent de sauver 1 500 tonnes de GES par année.

Philip Saunders, directeur de division, Logistique et gestion des urgences, Programme de parcs de véhicules écologiques à la Ville de Seattle, a souligné que de leur côté, 11 % des berlines utilisées pour les autopatrouilles ont été remplacées par des véhicules et que les policiers roulent désormais aussi en motos électriques.

Les grandes villes usent d’ingéniosité pour réduire leur empreinte écologique et amorcer un virage vert durable. France Lampron, directrice – Électrification des transports chez Hydro-Québec, a souligné les idées novatrices déployées à l’échelle mondiale mais également au Québec, où on retrouve de nombreuses entreprises innovantes.

Pour conclure ce premier de 5 événements virtuels IMPULSION MTL, M. Pierre Fitzgibbon, Ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, a entretenu nos participants à propos des priorités du gouvernement du Québec en matière d’électrification des transports. Il a tenu à rappeler que malgré la conjoncture économique actuelle dû à la pandémie de la COVID-19, le gouvernement du Québec maintient le cap sur ses objectifs : poursuivre les investissements en innovation, attirer des entreprises à s’établir au Québec, augmenter les exportations et diminuer les importations. La relance économique doit passer par l’électrification des transports, donc la filière batterie. « La batterie québécoise aura une faible empreinte carbone grâce à notre hydro-électricité », a souligné le ministre.

Le ministre a également souligné l’apport de nombreuses entreprises québécoises qui contribuent à faire du Québec un véritable leader en matière d’électrification des transports.


Propulsion Québec tient à remercier tous les partenaires de leur implication dans la réussite de cet événement majeur pour l’écosystème des transports électriques et intelligents au Québec : le Gouvernement du Québec, Québecor, AttriX partenaire intégré GéoTab, Hydro-Québec, Effenco, ABB Canada, FLO, La Compagnie Électrique Lion, Boivin Evolution, et nos villes partenaires : la Ville de Montréal, la Ville de New York – Department of Citywide Administrative Services (NYC DCAS), la Ville de Chicago et la Ville de Philadelphie.