ImpulsionMTL

Intelligent, sécuritaire, durable

Nouvelles

Vitesse de recharge de la batterie : comprendre le comportement de son véhicule électrique pour en optimiser la recharge

De nos jours, la recharge d’un véhicule électrique est plus accessible que jamais. Avec l’arrivée des températures froides de l’hiver, de nombreux électromobilistes s’interrogent sur la recharge de leur véhicule, notamment sur la vitesse de celle-ci aux bornes rapides.

La vitesse de recharge est l’un des facteurs déterminants de l’intention d’achat d’un véhicule électrique. Or, il arrive que la recharge soit ralentie par temps froids, même à une borne rapide ! Pour optimiser son expérience de recharge en hiver, l’électromobiliste doit comprendre ce qui limite la vitesse de recharge de son véhicule.

Il est essentiel de savoir que la vitesse de recharge dépend principalement de deux facteurs : la puissance de la borne et les caractéristiques de la batterie. Le Circuit électrique offre trois niveaux de puissance : 25 kW, 50 kW et 100 kW. Ces niveaux correspondent aux puissances de recharge maximales que peuvent fournir les bornes rapides. Par exemple, un véhicule branché à une borne de 50 kW peut se recharger à une puissance maximale de 50 kW.

Dans le véhicule, le système de gestion de la batterie (Battery Management System ou BMS) communique avec la borne et adapte la puissance en fonction des caractéristiques de la batterie. Ainsi, c’est le véhicule qui détermine la puissance que la borne doit lui fournir, de manière à protéger la batterie et à optimiser sa durée de vie.

En ce qui concerne les caractéristiques de la batterie, deux éléments sont à considérer : le niveau de charge et la température de la batterie. D’abord, plus la charge de la batterie est élevée, plus la vitesse de recharge diminue, ce qui se fait graduellement ou par paliers pendant la recharge. Ainsi, la vitesse maximale de recharge d’un véhicule est maintenue pendant un certain temps, qui varie en fonction de l’analyse faite par le BMS au début de la recharge. Par la suite, cette vitesse diminue rapidement pour protéger la batterie. Généralement, quand la batterie est chargée à 80 %, la puissance de recharge demandée par le véhicule décroît fortement, ce qui limite l’intérêt de continuer la recharge. En effet, pourquoi payer le prix d’une recharge rapide une fois que la vitesse de recharge se met à diminuer ?

Quant à la température de la batterie, celle-ci doit idéalement se situer entre 20 °C et 25°C. Si ce n’est pas le cas, le véhicule demandera à la borne rapide de limiter la puissance. Ainsi, la puissance moyenne fournie par la borne sera en dessous de sa puissance maximale. C’est pourquoi la puissance de recharge est réduite durant les périodes plus chaudes de l’été ou plus froides de l’hiver. Par temps froids, les électromobilistes ont tout à gagner d’arriver à une borne rapide avec un véhicule dont la batterie a été réchauffée pendant le trajet.

Conseils de recharge

Voici trois conseils à suivre pour augmenter l’efficacité d’une recharge à une borne rapide en hiver :

  • Se brancher à la borne lorsque le niveau de charge de la batterie est faible, idéalement inférieur à 30 %.
  • Remiser le véhicule à l’intérieur d’un garage, lorsque possible, pour éviter le refroidissement de la batterie.
  • Privilégier la recharge rapide après un long déplacement, car la batterie aura été réchauffée pendant son utilisation.

Qu’en est-il des bornes de recharge ultrarapide ?

Actuellement, les bornes rapides de 50 kW du Circuit électrique conviennent aux besoins de la majorité des véhicules électriques circulant sur les routes du Québec. Néanmoins, avec l’arrivée des nouveaux modèles sur le marché, le Circuit électrique doit diversifier son offre de recharge pour s’adapter à l’évolution technologique et répondre à la demande, tout en continuant de desservir l’ensemble des régions de la province.

Dans cette optique, le Circuit électrique a mis en service 153 nouvelles bornes rapides de différentes puissances (25 kW, 50 kW et 100 kW) en 2020 dans plusieurs régions du Québec. De plus, il a commencé à tester les nouvelles technologies dans le cadre de bancs d’essai. Le premier est déjà en cours et il y en aura deux autres au cours de l’année. Le Circuit électrique recueillera des données essentielles sur l’utilisation de ces nouvelles bornes, dont les vitesses réelles de recharge, afin d’évaluer leur adaptabilité au réseau et à nos conditions climatiques.

L’équipe du Circuit électrique


En savoir plus sur le Circuit électrique propulsé par Hydro-Québec >>>

Une belle réussite pour le Projet Colibri

Près de 18 mois après le lancement officiel du projet pilote de livraison urbaine écologique Colibri, le constat est unanime : c’est un succès retentissant. Les performances opérationnelles sont si concluantes qu’il est prévu de répliquer le modèle dans d’autres arrondissements.

Lire la suite

L’importance de la cybersécurité et des métadonnées pour l’électrification des flottes

AttriX se trouve en tête de liste pour défendre l’importance et la nécessité de la télématique dans le processus d’électrification des flottes. Cependant, alors que l’industrie du transport implémente ces technologies et solutions de fine pointe et planifie sa transition à l’électrique, de plus en plus de données se retrouvent en ligne – d’où l’importance de bien choisir son partenaire télématique et d’opter pour une solution rigoureuse en matière de cybersécurité.

Lire la suite

Québecor se joint à l’initiative mondiale EV100 en poursuivant son objectif d’électrifier la totalité de son parc de véhicules

Montréal, le 13 janvier 2021 – Convaincue de la nécessité de miser sur l’électrification des transports pour participer à la lutte aux changements climatiques, Québecor est heureuse de se joindre à l’initiative EV100, un regroupement d’entreprises mondiales lancé par le Climate Group dont la mission est d’accélérer l’adoption des véhicules électriques au sein des entreprises d’ici 2030.

Lire la suite